La fermeture d'un compte par Twitter ne représente pas une atteinte à la liberté d'expression. Il s'agit juste d'une boite privée qui mets à disposition gratuitement un bout d'espace web sous conditions connues d'avance pour les utilisateurs et qui peut arrêter quand elle veut.
Si Twitter débranchait ses serveurs, on serait toujours tous libres de s'exprimer il me semble, non ?

@jpfox Le souci c'est que ça se passe maintenant, en fait. Une fois que des milliards de personnes sont sur ces plateformes, on découvre qu'elles sont prêtes à censurer une parole. C'est un détonateur à mon sens, ça signifie que facebook et twitter possèdent désormais le droit d'orienter clairement le monde dans sa façon d'évoluer, et que c'est même plus caché. Tu crois pas ?

Suivre

@mathieu tu découvres maintenant que ces boites ne prennent leurs décisions qu'en fonction des revenus qui en découle ?
Tout le monde sait que Tw se servait du compte de Trump comme d'une vitrine. Grâce à lui, Twitter était le réseau dont tous les média parlaient

@jpfox mon expérience de ces boîtes a été plutôt libre, j'ai eu l'occasion de lire des propos qui me choquaient, du négationnisme au conspirationnisme, donc oui effectivement je découvre seulement maintenant l'intérêt qu'auraient potentiellement twitter et facebook à censurer le POTUS, je vois pas en quoi c'était si évident que ça en fait.
Personnellement je trouve ça choquant.
Du coup non, "tout le monde" ne le sait pas, d'ailleurs je suis surpris que twitter ait besoin de trump pour exister.

@jpfox oui c'était une hyperbole. Mais tu comprends l'idée. Ça me surprend, mais peut-être que j'ai une vision biaisée du truc.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon G3L

Instance de l'association G3L basée à Valence, Drôme, France