Suivre

"[…]la perte des moyens pour une entreprise de vivre…"

Par pitié, arrêtez avec ça !

Une entreprise ne "vit" pas, ne "meurt" pas. Elle existe et cesse d'exister.
Une entreprise ne "souffre pas", elle a des pertes au bilan.

Une entreprise n'est pas un être sensible, et n'a aucun système nerveux.

Les humains vivent, meurent, et souffrent.

Les gens souffrent car ils perdent leur emploi, donc leur *revenus*, quand une entreprise a des problèmes. Mais ce sont les gens qu'il faut sauver d'abord.

@mmu_man

Je ne vais certainement pas défendre le grand capital, mais une entreprise c'est des gens certes, mais aussi un rapport social.
Qui peut certes être plus ou moins pervers (voire extrêmement pervers dans le capitalisme pulsionnel) mais qui détermine partiellement la vie de ceux qui le vivent, pour le meilleur ou pour le pire.
L'oublier c'est justement le principe du libéralisme ("il n'y a pas de société").

@LienRag je ne l'oublie pas, je le remets juste à sa place.

Y a d'autres formes d'organisation possible qu'une entreprise privée commerciale pour produire des choses.

Et encore une fois, quand une entreprise ferme, c'est triste, mais ceux qui souffrent ce sont les gens, et la question de leur perte de revenu et + importante que ça.

@LienRag d'ailleurs…
"la Société" (l'ensemble des humains qui "font" société) != "la société" (l'entreprise souvent privée commerciale, dont le but légal est de faire du profit)

@mmu_man

Bien entendu, mais justement réduire l'entreprise à la structure légale de la société à but lucratif, en oubliant le rapport social qui le constitue, est une logique libérale, la même qui ne reconnaît pas l'existence de la société humaine (l'ensemble des humains et les liens qu'ils tissent entre eux).

@LienRag je ne le vois pas comme ça.
Pour moi l'entreprise comme structure sociale est loi d'être la panacée (même si une asso aussi peut poser problème).

Et c'est bien sa raison sociale réelle (faire du profit, à l'exclusion de tout autre profession de foi dans des statuts qui sont caduques si l'argent vient à manquer) qui pose problème.

@LienRag
C'est comme les "réseaux sociaux" : c'est juste une plateforme, le vrai réseau social étant les relations entre les humains, qui pourraient passer par un autre canal.

@LienRag et c'est parce que je m'intéresse aux gens avant la structure que je ne suis pas "libéral" justement 😛

@LienRag les libéraux considèrent qu'une entreprise a une "personnalité" et que le marché a même une main invisible… 🙂

@mmu_man

Je n'ai pas dit qu'elle est la panacée, je dis qu'elle existe.

Si le chômage tue autant et que les ouvriers licenciés ont un tel taux d'alcoolisme, c'est bien que l'entreprise ne leur apporte pas QUE l'exploitation et l'aliénation.

(ça ne veut évidemment pas dire qu'on ne peut pas avoir d'autres rapports sociaux que ceux déterminés par le capital, mais comme le montrent les différentes tentatives menées par le mouvement ouvrier depuis sa création, ça ne se fait pas d'un claquement de doigts)

@LienRag oui elle existe, mais ce n'est qu'une construction humaine.

Quand au chômage, c'est ptet aussi parce que l'emploi est la seule forme socialement acceptée de "reconnaissance" voire pour certains d'"existence".

Mais est-ce que c'est pas justement ça qu'il faut questionner ?

@mmu_man

Vas-y, questionne-le, je ne t'en empêche pas, mais à partir d'une analyse concrète de l'existant, sinon c'est virer au dogmatisme.

Tu as lu "L''établi" au moins ?

@LienRag trouvé la ref. bookmarked.
T'as vu Bernard Friot sinon ?
David Graeber ?
Et Franck Lepage ? ;-)

@mmu_man

Oui, rapidement pour Graeber.
Et Friot est intéressant mais pas très rigoureux.
Lepage est très clairement sur la même ligne que moi sur le sujet (notamment dans Incultures 5 si je ne me trompe).

@LienRag il dit que l'entreprise est indispensable ?
(j'ai pas vu le 5, juste 1 et 2)

@LienRag bon j'ai une émission de radio à préparer, mais faudra reprendre la discussion.

@mmu_man

Ah c'est avant internet ça...
Écrit par Robert Linhart.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon G3L

Instance de l'association G3L basée à Valence, Drôme, France